craf2s sportacaen v2 4

Mondeville débute par un superbe exploit

02 octobre 2016 Ecrit par 

Basket. Mondeville 67 – 63, 1ère journée de Ligue féminine. Énorme ! Souvent en grande difficulté ces dernières années contre les têtes d'affiche de Ligue féminine, l'USO Mondeville a créé la sensation en clôture de l'Open LFP. Les partenaires d'une brillante Kim Gaucher ont battu ce dimanche soir un prétendant majeur au titre, Villeneuve d'Ascq.

 

Le temps d'une fraction de seconde, Romain L'Hermitte s'est fait une belle frayeur. En se jetant « comme des furies » sur un ballon indécis, Michelle Plouffe et Kim Gaucher ont failli se percuter violemment. Une anecdote ? Sûrement, mais plus encore un symbole. Celui d'une équipe mondevillaise survoltée et prête à tous les sacrifices pour croquer l'ogre Villeneuve d'Ascq. Celui, aussi, de leaders exemplaires, magnifiques chefs de file d'une formation remontée. « KB (Sharp), Kim et Michelle sont exceptionnelles, soutient leur entraîneur. Elles s'entraînent toute la semaine avec des gamines de 18 ans, elles les conseillent, les encouragent en permanence, ne se plaignent jamais. Il n'y en a pas beaucoup qui ont leur état d'esprit. Quelles joueuses ! » La capitaine mondevillaise et ses deux premiers lieutenants ont abattu une large partie du travail dans la victoire des leurs contre Villeneuve d'Ascq. Ensemble, elles cumulent 43 points, 15 rebonds et 12 passes décisives. Et dans ce trio, Kim Gaucher s'est particulièrement distinguée en terminant MVP de la rencontre. 22 points, sept rebonds et six passes décisives, c'est un rendement olympique.

 

La première en action fut toutefois l'autre actrice majeure de la victoire mondevillaise, Marième Badiane (12 points, 13 rebonds). « Elle a écrasé Villeneuve en début de match », résume Romain L'Hermitte. Un lay-up pour lancer les débats, trois lancers-francs, un tir primé, un paquet de rebonds et une passe décisive, l'ancienne sociétaire de l'INSEP était partout. Auteure des six premiers points de son équipe, elle lançait Mondeville sur de bonnes bases (6-4, 4'). Olivia Époupa tentait de lui répondre derrière l'arc des 6m75, mais Michelle Plouffe et Kim Gaucher prenaient le relais à la même distance. Comme Mondeville défendait le plomb, un léger écart était déjà créé (14-7, 6'). Quand les Nordistes de Valériane Ayayi tentaient de se remettre dans le sens de la marche, KB Sharp et Kim Gaucher leur faisaient entendre un autre son de cloche (18-11, 9'). Le collectif mondevillais était au diapason. Lysa Millavet captait quelques précieux rebonds et Ana Tadic fêtait ses premiers pas en Ligue féminine par cinq points en une grosse minute. L'avance mondevillaise devenait significative à la fin du premier quart (23-11, 10').

 

Kim Gaucher de gala

 

La réaction de la bête blessée était à craindre à la reprise du jeu. Michelle Plouffe avait beau enfoncer le clou, en étant par deux fois à l'origine du plus gros écart de la rencontre (25-11, 11' puis 27-13, 13'), le vent allait progressivement tourner. Alors que Mondeville ne trouvait plus le chemin du panier, à l'image d'une Lisa Berkani en difficulté en première mi-temps, l'ESBVA commençait à se rassurer. Virginie Brémont comblait d'abord une partie du retard, avant que Marie Sy Diop ne s'y emploie. Le nouveau trois points de Kim Gaucher n'était en fait qu'une jolie parenthèse dans la domination nordiste. Olivia Epoupa ramenait Villeneuve à cinq longueurs (30-25, 17'). Mondeville tirait la langue. « Dans le premier quart-temps, on était partout, on défendait comme des malades. On a couru beaucoup plus vite qu'elles. Dans le deuxième quart, on s'est un peu arrêté de courir. Il y avait de la fatigue. » Johanne Gomis et les siennes en profitaient pour relancer totalement la rencontre, au point de prendre l'avantage en fin de période. Marie Sy-Diop, très à son avantage, portait son équipe en tête (32-35, 20'). Il fallait un tir primé de devinez qui (un indice, elle était capitaine de la sélection canadienne aux Jeux Olympiques) pour que le score soit de parité à la pause : 35-35.

 

Dans son vestiaire, Mondeville pouvait être persuadé d'une chose : il y avait un coup à jouer. « Cette équipe de Villeneuve est fantastique mais elle est très loin d'être à son niveau, reconnaît Romain L'Hermitte. Elles ont eu une préparation chaotique, avec beaucoup de blessées. Cela s'est ressenti, notamment physiquement pour certaines joueuses. » Mondeville retournait sur le terrain de la Halle Carpentier sans complexe et bien décidé à jouer crânement sa chance. C'est pourtant son adversaire qui attaquait le mieux ce troisième quart. Marie Sy-Diop ne perdait pas le rythme, Marielle Amant se rappelait à tous, et Villeneuve d'Ascq affichait six unités d'avance (35-41, 22'). Une fois encore, Kim Gaucher à trois points contenait l'écart, tandis que Michelle Plouffe et Lisa Berkani trouvaient elles aussi du répondant (42-44, 24'). Le jeu était équilibré, les minutes s’égrenaient sans que l'un ou l'autre des rivaux ne trouve la cible, puis Kim Gaucher égalisait (44-44, 26'). Le mano a mano ne se démentait pas. Villeneuve était certes en tête à la fin du troisième quart, mais ce n'était que pour deux petits points (48-50, 30'). Tout restait à faire, et Mondeville s'en languissait. « Les gens devant leur live stats ont dû penser que ça avait beugué, s'amuse Marième Badiane. On était surmotivées. On était prêtes et on avait envie de se bastonner pour ce match. »

 

« L'adrénaline était de notre côté »

 

Pardon d'être quelque peu répétitif, mais c'est Kim Gaucher à trois points qui annonçait la couleur dans la dernière période. Mondeville repassait devant, ce que Marième Badiane et Lisa Berkani avaient à cœur de confirmer (56-54, 34'). Valériane Ayayi et Olivia Epoupa avaient d'autres plans puisque l'ESBVA reprenait la main dans les cinq dernières minutes (56-59, 36'). Le suspense était à son comble. L'Open ne pouvait rêver meilleur dénouement pour son week-end de compétition. Quelques ratés de part et d'autre laissaient l'écart en l'état jusqu'à ce que Michelle Plouffe ne le réduise (58-59, 38'). Marie Sy-Diop n'en était pas déstabilisée. +3 pour Villeneuve à deux minutes du buzzer. Les secondes s'égrainaient et la tâche semblait se compliquer sérieusement pour l'outsider. Michelle Plouffe ne l'entendait pas ainsi. À trois points, la Canadienne égalisait à son tour (61-61, 39'). Il restait une minute de jeu et le match devenait irrespirable. « L'adrénaline était de notre côté, estime Romain L'Hermitte. On avait le momentum, l'énergie. Chez nous, le danger pouvait venir de partout. Du côté de Villeneuve, c'était plus compliqué. » L'Ukrainienne Alina Iagupova n'était pas loin de faire mentir le coach calvadosien, sauf que KB Sharp lui donnait raison de la plus belle des manières, à trois points encore (64-63, 40'). Villeneuve prenait un temps-mort mais n'arrivait pas à exploiter ses dernières possessions. Michelle Plouffe, au rebond et à l'interception, était, elle, intraitable. « On a gardé notre sang froid et le contrôle », apprécie Marième Badiane. Mondeville tient sa plus belle performance depuis des années. Idéal pour lancer la saison !

 

USO Mondeville :Badiane 12, Berkani 7, Gaucher 22, Plouffe 14, Sharp (c.) 7. Remplaçantes : Tadic 5, Kerboeuf, Millavet, Saint-Juste DNP, Villas Gomis DNP.

25/68 au tir (36%) dont 9/23 à trois points. 8/13 au lancer-franc. 44 rebonds (13 Badiane), 21 passes décisives (6 Sharp), 17 ballons perdus (6 Berkani), 10 interceptions (3 Plouffe).

 

Villeneuve d'Ascq : Brémont 2, Gaye 6, Gomis (c.) 3, Iagupova 7, Stepanova 6. Remplaçantes : Amant 2, Epoupa 11, Ayayi 7, Sy Diop 17, Naumenko DNP.

26/78 au tir (33%) dont 6/25 à trois points. 5/11 au lancer-franc. 54 rebonds (11 Stepanova), 14 passes décisives (4 Epoupa), 19 ballons perdus, 11 interceptions.  

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr