Handball. Maxime Langevin s’offre un nouveau rôle

10 août 2017 Ecrit par 

Meilleur buteur du Caen Handball la saison dernière dans le jeu, donc sans les penaltys, Maxime Langevin sort d’une première expérience en Proligue réussie. Le gaucher de 23 ans aborde l’année de la confirmation dans une toute autre configuration. Il retrouve son poste d’arrière, qu'il avait dû mettre entre parenthèses la saison passée.

 

Thomas Lamora n’a pas peur de le dire, « Maxime Langevin est un symbole ». Arrivé au club à l’âge de 13 ans, le gaucher illustre autant l’ascension du Caen Handball que sa volonté de développer la formation locale. « Il représente cette génération de caennais qui n’ont pas décroché dans ce projet, qui a pourtant grandi vite. Maxime a grandi en même temps que le club. » Les retrouvailles avec Cesson mercredi soir, dans le cadre du deuxième match amical des Vikings, a donné un aperçu du chemin parcouru. En 2012, au sortir d’un titre de champion de France avec les 18 du Caen Handball, Maxime Langevin avait rejoint le centre de formation du club de D1. Il en est parti deux ans et demi plus tard pour retourner dans son club d’origine, monté entre temps en Nationale 1. « C’est toujours un plaisir de jouer contre son ancien coach et ses anciens coéquipiers. C’est aussi sympa de voir ses propres progrès. Je connais encore la moitié de l’équipe. Ils ont trouvé que j’avais grandi et que j’avais pris du muscle (sourire). »

 

Quand il a quitté l’Ille-et-Vilaine, Maxime Langevin a abandonné son rôle de réserviste – il n’avait fait que quelques apparitions en D1 – pour s’emparer peu à peu d’un statut de joueur majeur chez les Vikings. Initialement destiné à remplacer Paul Laisney, il a fait mieux en devenant le meilleur buteur du club dès la saison suivante. Sa propension à scorer s’est confirmée en Proligue. Décalé à l’aile, après avoir été recruté davantage au poste d’arrière, c’est le caennais qui a marqué le plus de buts dans le jeu la saison passée. « Maxime a tenu le poste d’ailier pendant un an après la blessure de Baptiste Mir, rappelle Thomas Lamora. Il a fait une bonne saison, qui demande maintenant confirmation. Il s’adapte tous les ans. »

 

Un nouveau challenge au poste d’arrière

 

La nouvelle adaptation du joueur originaire de Ouistreham, où il a joué deux ans durant son enfance, est amenée à prendre deux directions majeures. D’une part, Maxime Langevin redeviendra cette saison l’arrière droit qu’il était de formation. Il sera aussi, renouvellement d’effectif et expérience personnelle aidant, un des cadres de l’équipe nouvellement constituée. « Je dois d’abord retrouver mes repères, précise-t-il. C’est un super challenge. Je suis très content de retrouver ce poste. Je pense qu’il me correspond mieux. Le jeu est toutefois très différent de ce que j’ai connu l’année dernière. Et je dois en plus jouer d’une autre manière que les arrières standards étant donné mon gabarit (1,86 m) et mon style de jeu. Mais je suis à 200 % ! »

 

Maxime Langevin entend bien exploiter à l’arrière les qualités développées à l’aile. Il a toutefois conscience que ses statistiques (3,5 buts par match la saison passée à 60 % de réussite) seront difficiles à égaler ou améliorer. « Quand on est arrière, il faut davantage aller chercher les buts. Je vais devoir m’adapter, accepter peut-être de marquer moins mais de faire plus jouer les autres. C’est un nouveau défi à tout point de vue. » Un défi qui intègre aussi une concurrence quasi-inexistante la saison dernière, malgré l’arrivée d’Alex Moran sur l’aile droite lors des tout derniers matchs. Cette fois, Maxime Langevin aura un sérieux client face à lui en la personne de Macira Sacko. « On a des profils totalement opposés. On pourra être utilisés différemment selon les défenses adverses.  Il va falloir gérer ça, mais je suis content. On s’entend super bien Macira et moi, et cette concurrence va nous pousser vers le haut. »

 

Un rôle plus important dans le vestiaire

 

Il y a un autre aspect dans lequel Maxime Langevin aura son mot à dire cette saison. Plutôt réservé de nature, l’arrière droit s’affirme de plus en plus depuis la reprise de l’entraînement. Les nombreux départs de l’intersaison lui ont conféré un nouveau rôle qu’il ne renie pas. « Avec Jordan (Allais), nous sommes les deux plus anciens de l’équipe. À la base, ce n’est pas vraiment dans mon caractère (de parler) mais le Caen Handball est mon club, je veux donner envie à tout le monde de jouer pour ce club et faire en sorte que chacun s’y sente bien. » Maxime Langevin se sent aussi garant, avec d’autres, d’un certain état d’esprit. « On a trop laissé filer l’année dernière, regrette-t-il. Cette saison, on devra être au service des autres et jouer pour les autres. On ne peut pas jouer chacun dans son coin. » Le nouveau cru viking veut refaire de la solidarité une pierre angulaire de son fonctionnement. Maxime Langevin y veillera.

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr