Les Conquérants s'en sortent bien

19 mars 2017 Ecrit par 

Roller-hockey. Épernay 6 – 8 Caen, 16ème journée de Ligue Élite. L’antépénultième journée de Ligue Élite a débouché sur un drôle de match pour le RSH Caen. Bon au début et à la fin, plus que moyen entre les deux, Caen s’en est bien sorti chez une formation mal classée qu’il avait atomisé à l’aller. Si les Conquérants confortent leur cinquième place, ils risquent de ne pas pouvoir viser plus haut.

 

« On a bien joué les cinq premières minutes et les cinq dernières minutes. Le reste du temps, on a très mal joué. » Antoine Rage ne se voile pas la face, mais il sait que l’essentiel a tout de même été acquis. En produisant une prestation moyenne ou plutôt très inconstante, le RSH Caen s’est fait peur chez une équipe qu’il avait battu 10-1 à l’aller. Il a pourtant mené 1-0 suite à l’ouverture du score d’Antoine Rapayin (5’), dans un début de match à son avantage. C’est ensuite que les Caennais se sont « relâchés », pensant sûrement que le plus dur était fait. Cela ne les a pas empêchés de se montrer extrêmement efficaces et de faire le break avant la mi-temps (2-4, 21’). Épernay avait pourtant eu 33 shoots à la cage contre 12 côté caennais. « On n’a pas mal été sanctionnés par l’arbitre, mais c’était mérité. On ne jouait pas, on n’était pas impliqués, et ce n’était pas acceptable dans le contenu. »

 

Pas de quoi empêcher Gérôme Guérin de planter un cinquième but en faveur de Caen (2-5). Mal payé, Épernay réagissait rapidement et égalisaient assez logiquement. Les Bombardiers poursuivaient sur leur lancée et prenaient même l’avantage en fin de match (5-6). « Ça n’augurait rien de bon, d’autant que Enzo Renou s’est fait expulser et que Gérôme Guérin a pris une pénalité de dix minutes. » Sans réaction, Caen allait subir une grosse contre-performance. La réaction a toutefois bien eu lieu. Les Normands égalisaient à cinq minutes de la fin, Antoine Rage leur redonnaient l’avantage deux minutes plus tard, et Clément Belot soldait le tout dans la foulée. Ouf. « On s’en sort bien à la fin, reconnaît Antoine Rage. On s’est remis dans le bon sens à l’aide de choses très simples. » Un bon finish et une victoire qui ne font pas oublier un bilan d’ensemble très mitigé. « Dans les attitudes et le contenu, ce n’était vraiment pas terrible. On manque de maturité et on a du mal à être régulier. On s’est vu trop beaux. »

 

Avec cette victoire, Caen conforte toutefois sa cinquième place, sûrement trop loin désormais de Garges pour pouvoir espérer mieux. Les Gargeois ont trois longueurs d’avance à deux journées de la fin. « On a toujours l’espoir de passer quatrièmes, ce serait l’idéal, mais on ne voit pas Garges perdre un de ses deux derniers matchs au vu de son calendrier. » Les Conquérants joueront toutefois le coup à fond dans trois semaines contre Paris XIII, puis la semaine d’après à Grenoble. « Ce seront deux matchs importants pour se mettre dans les playoffs. Ils doivent nous permettre d’arriver prêts. » Mais probablement sans l’avantage du terrain en quart de finale, donc.

 

Épernay – Caen, les buteurs caennais : Fontanille x2, Guérin x2, Rage, Belot et Rapayin.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr