Les postes du rugby : troisième ligne aile

Envoyer Imprimer PDF
Demain sera le grand jour ! Le Crunch. Peut-être le match du tournoi le plus attendu, des deux côtés de la Manche. Cette année, il se joue à Worcester, au cœur de l’Angleterre et promet d’être intense ! En avant goût de cette rencontre toujours spéciale, voici la présentation d’un poste également spécial : troisième ligne aile. Comme le dit bien Marie-Charlotte Hébel, qui honore ce poste depuis plusieurs années, il faut avoir « un gros grain de folie » pour y jouer. Cisailleuse, découpeuse, ultra polyvalente, telles sont les qualités que doivent avoir ces joueuses en plus d’avoir trois poumons, d’être sans cesse au soutien, de savoir manier la balle, d’être explosives, réactives, rapides et d’un grand gabarit. Voici le poste complet par excellence. Celui auquel tout le monde veut jouer…. mais peu peuvent prétendre être de bonnes troisièmes lignes ailes tant ce poste est exigent et nécessite des qualités particulières….

Troisième ligne aile : Koumiba Djossouvi et Marie-Charlotte Hébel. La première joue à Lons depuis trois saisons et vit cette année ses premières capes dans le XV féminin. À 28 ans, Koumiba a cependant déjà eu des expériences internationales puisqu’elle a joué pour France A et dans l’équipe de France à 7. Plus capée (32 sélections), Marie-Charlotte Hébel est maintenant l’une des joueuses cadre de l’équipe. Étudiante en kinésithérapie, la Nantaise est passée par Toulouges et Gérone avant de revenir à Rennes, son premier club en Top 10. Elles nous décrivent toutes les deux le rôle de la troisième ligne aile sur le terrain.

Quel est ton rôle sur le terrain, en attaque et en défense ?

Koumiba Djossouvi : Ma mission offensive consiste à être en premier soutien sur les lancements de jeu, notamment sur les phases d'attaque entreprises par les trois-quarts. je peux égalemment jouer des duels, pour créer des brêches. Mon profil physique m'amène à intervenir sur quasiment toutes les phases de jeu ! Ma mission défensive  est d'intervenir au plus vite sur le porteur de balle. Il me faut le plaquer pour pouvoir disputer puis récupérer le ballon.

Marie-Charlotte Hébel : en attaque, mon rôle est de franchir la défense lorsque j’ai la balle en mains, de créer des brèches. Sinon, j’épaule et je soutiens le porteur de balle. En défense, il faut plaquer, mais plaquer de manière offensive, c’est-à-dire, mettre des bouchons, ou foutre des caramels ! Je dois aussi couvrir au raz et grand côté, bref, il faut être un peu partout !

Quelles sont les spécificités de ton poste sur les phases statiques comme les mêlées ou les touches ?

Koumiba Djossouvi : En touche, j’ai le profil pour sauter. Selon les combinaisons, je me dégage du marquage adverse pour sauter et récupérer le ballon. En revanche, défensivement, je dois essayer de contrer les sauteuses adverses, en les repérant ainsi que le moment où elles déclenchent leur saut. Pour la mêlée, le numéro 6 couvre toutes les sorties du numéro 8 (troisième ligne centre), pour essayer de gagner la ligne d'avantage et récuperer le ballon. Offensivement, je suis au soutien du numéro 8 sur ses sorties.

Marie-Charlotte Hébel : lors d’une mêlée, en attaque, la troisième ligne aile est chargée de stabiliser la mêlée, puis de lancer le jeu (en s’emparant du ballon) ou de décrocher le plus vite possible pour être à disposition des trois-quarts. En défense, il faut soutenir la mêlée, puis plaquer. La troisième ligne aile est la première à pouvoir décrocher, elle doit donc être la première au plaquage dès que le ballon est sorti de la mêlée. Il faut donc plaquer, se relever et plaquer de nouveau,….

En touche, je porte (soulève) ou je saute. Le but est de faire une bonne rampe de lancement pour nos merveilleuses trois-quarts !

Quelles qualités sont nécessaires pour être performant à ton poste ?

Koumiba Djossouvi : La troisième ligne aile doit être extrêmement endurante, résistante, mais aussi rapide.

Marie-Charlotte Hébel : il faut de l’endurance, de la puissance, de la mobilité et surtout avoir un gros brin de folie ! Mais c’est le plus merveilleux des postes.

Comment te définirais-tu comme joueuse ?

Koumiba Djossouvi : Je suis rapide et endurante, j'essaye de couvrir un maximum de terrain, j'adore jouer avec les trois-quarts. Défensivement, je préfère défendre sur le second rideau, rattraper les franchissements.

Marie-Charlotte Hébel : joker !

Quels sont les points forts et points faibles de ta prochaine vis-à-vis ?

Koumiba Djossouvi : En général, les troisièmes lignes ne se croisent pas, donc ma prochaine vis à vis  sera plutôt 8 ou 10. Points forts : Qualité de percussions et de plaquages. points faibles : vitesse.

Marie-Charlotte Hébel : points forts : grosse capacité à être partout, efficace sur ses interventions, puissante. Magie the Machine ! (Magie Alphonsi, n°7 du XV de la rose, ndlr)

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 
  • CBC

  • CLCH

  • USOM

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr